06 81 94 62 95 Olivier@nature-provence.com

S’identifier

S’inscrire

Après avoir créé un compte, vous pourrez suivre votre état de paiement, suivre la confirmation et vous pouvez également évaluer la balade après avoir terminé celle ci.
Nom d’utilisateur*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Prénom*
Nom*
Courriel*
Téléphone*
Pays*
* La création d'un compte signifie que vous êtes d'accord avec nos Conditions d'utilisation et notre Déclaration de confidentialité .

Déjà Membre ?

S’identifier
06 81 94 62 95 Olivier@nature-provence.com

S’identifier

S’inscrire

Après avoir créé un compte, vous pourrez suivre votre état de paiement, suivre la confirmation et vous pouvez également évaluer la balade après avoir terminé celle ci.
Nom d’utilisateur*
Mot de passe*
Confirmer le mot de passe*
Prénom*
Nom*
Courriel*
Téléphone*
Pays*
* La création d'un compte signifie que vous êtes d'accord avec nos Conditions d'utilisation et notre Déclaration de confidentialité .

Déjà Membre ?

S’identifier

EXPERTISES ÉCOLOGIQUES

GESTION, ÉVALUATION, ÉTUDES D'IMPACT ET D'INCIDENCES

LES PLANS DE GESTION

Fort de son expérience, l’équipe de réalisation, constituée de spécialistes de chaque compartiment faunistique ou floristique, met en œuvre, développe et procède à l’évaluation et/ou la réorientation de plans de gestion autour de la valorisation et de la préservation des milieux naturels et de la biodiversité. Développement et conseil au niveau technique de réalisation (outil, méthode, réalisation).

Méthodologie :

  • Connaissance du contexte : analyse du terrain d'étude, analyse des attentes, analyse des objectifs et des contraintes locales.
  • Évaluation des enjeux écologiques, techniques, socio-culturels, économiques.
  • Proposition d'un plan de gestion dans le temps et dans l'espace et une méthode d'évaluation pratique permettant de suivre la réalisation des objectifs de gestion.

La réussite d’un bon plan de gestion passe par la réalisation d’un bon état initial.

Olivier Tanga

LE DOCUMENT D’OBJECTIFS

Le document d’objectifs (DOCOB) correspond à une conception déconcentrée de l’application des directives Habitats et Oiseaux. Il a pour objet de faire des propositions quant à la définition des objectifs et des orientations de gestion et quant aux moyens à utiliser pour le maintien ou le rétablissement des habitats naturels et des espèces dans un état de conservation favorable.

Méthodologie :

  • Réalisation d’ un rapport de présentation décrivant l’état de conservation et les exigences écologiques des habitats naturels et des espèces qui justifient la désignation du site, la localisation cartographique de ces habitats naturels et des habitats de ces espèces
  • Proposition de mesures et actions de protection de toute nature qui, le cas échéant, s’appliquent au site et les activités humaines qui s’y exercent au regard, notamment, de leurs effets sur l’état de conservation de ces habitats et espèces ;
  • Déterminer les objectifs de développement durable du site permettant d’assurer la conservation et, s’il y a lieu, la restauration des habitats naturels et des espèces qui justifient la désignation du site, en tenant compte des activités économiques, sociales, culturelles et de défense qui s’y exercent ainsi que des particularités locales ;
  • Rédiger un ou plusieurs cahiers des charges types applicables aux contrats Natura 2000 prévus aux articles R. 414-13 et suivants précisant, pour chaque mesure contractuelle, l’objectif poursuivi, le périmètre d’application ainsi que les habitats et espèces intéressés, la nature, le mode de calcul et le montant de la contrepartie financière.
  • Proposer une liste des engagements faisant l’objet de la charte Natura 2000 du site, telle que définie à l’article R. 414-12.
  • Proposer les modalités de suivi des mesures projetées et les méthodes de surveillance des habitats et des espèces en vue de l’évaluation de leur état de conservation.

Alors que notre connaissance de la biodiversité serait de l’ordre de 10 à 20 %, il apparaît important de combler nos lacunes 

Olivier Jupille, Parc National des Pyrénées.

L’ÉVALUATION ET LE DIAGNOSTIC ÉCOLOGIQUES

Inventorier et localiser les espèces et les habitats naturels, définir leur état de conservation, les actions bénéfiques à la préservation, les contraintes et les menaces.

Méthodologie :

  • Recherche documentaire et inventaire de terrain.
  • Recherche sur la gestion et les utilisations actuelles du territoire (de la zone d'étude).
  • Rédaction d'un document de présentation (textes, cartographies, illustrations) présentant la zone d'étude et ses enjeux.
  • Proposition de modalités de suivi des mesures projetées et des méthodes de surveillance des habitats et des espèces en vue de l’évaluation de leur état de conservation.

LES ÉTUDES D’IMPACT

Le but est de réaliser le diagnostic écologique du territoire en y intégrant les paramètres du projet ou de l’utilisation pour lequel est effectuée l’étude d’impact. Celle-ci peut être adaptée à un projet touristique ou agricole.

Méthodologie :

  • Réalisation d'un diagnostic écologique complet.
  • Étude du projet et de ses différents aspects.
  • Intégration des conséquences du projet sur les espèces et le milieu naturel (pour la phase de réalisation du projet et sa phase d'exploitation; sur le court terme et le long terme).
  • En fonction des impacts : proposition de solutions pour éviter ou réduire les impacts négatifs.
  • Dans le cas où aucune mesure d'atténuation ne pourrait être engagée, proposition de mesures compensatoires adaptées aux conditions locales et au territoire.

Étape du processus d’évaluation environnementale, elle constitue un moment essentiel pour faire évoluer les projets de travaux vers la solution de moindre impact .

Patrick Michel, BCEOM.

LES ÉTUDES D’INCIDENCES NATURA 2000

Il s’agit de réaliser une étude qui permet de prendre en compte les enjeux d’un site « Natura 2000 » dans différents projets (aménagements, PLU, sentiers, événements…).

Méthodologie :

  • Réalisation d'un diagnostic écologique complet
  • Étude du projet et de ses différents aspects.
  • Analyse des impacts du projet par rapport aux objectifs de conservation et de gestion du site Natura 2000.
  • En fonction des impacts : proposition de solutions pour éviter ou réduire les impacts négatifs.
  • Dans le cas où aucune mesure d'atténuation ne pourrait être engagée, proposition de mesures compensatoires adaptées aux conditions locales et au territoire.

Une sorte d’étude d’impact adaptée au réseau de sites naturels NATURA 2000 .

DREAL PACA

SUIVIS ÉCOLOGIQUES

Il s’agit de réaliser une étude qui permet de prendre en compte les enjeux d’un site « Natura 2000 » dans différents projets (aménagements, PLU, sentiers, événements).

Un protocole de suivi biologique (faunistique et floristique) doit s’inscrire dans une démarche de veille régulière, sur le moyen et le long terme. Ainsi, afin que les résultats collectés l’année 1 puissent être à nouveau exploitables l’année N+1, le protocole doit être bien pensé afin de limiter au maximum les biais pouvant survenir au cours du temps : variabilité de l’expert réalisant le suivi, adaptation de l’échantillonnage aux péripéties du moment, années « vides », évolution des méthodes.

Nous nous appuyons notamment sur la référence suivante :

Suivi scientifique d’espèces animales Aspects méthodologiques essentiels pour l’élaboration de protocoles de suivis. DREAL PACA Pôle « Natura 2000 ».

SUIVIS DE CHANTIER

Les chantiers, quels qu’ils soient, génèrent parfois de plus forts impacts sur les milieux naturels, par la destruction d’individus ou d’habitats d’espèce et le dérangement induit par le pic d’activité occasionné. Il est vrai que, la plupart du temps, le chantier sera réalisé dans les périodes optimales, mais il convient toutefois de procéder à un suivi écologique du chantier en phase chantier et exploitation.

Objectifs de suivis :
  • veiller à ce que la réglementation issue du Code de l’Environnement soit appliquée et que les mesures à vocation écologique mentionnées des arrêtés autorisant le projet soient mises en œuvre.
  • respecter l’ensemble des engagements environnementaux pris par le porteur de projet, qu’ils soient de nature volontaire ou réglementaire.

 

Méthodologie :

  • Planifier une réunion préparatoire en présence du maître d’ouvrage, du maître d’œuvre et des entreprises intervenant lors du chantier (représentées par leur chef de chantier).
  • Planifier la mission d’encadrement écologique du chantier : programmation des mesures écologiques et des actions de contrôle, définition des procédures en cas de non-conformité, ajustement des outils de contrôle, avec notamment la réalisation de fiches d’audit précisant les enjeux et leur localisation, les engagements environnementaux, le calendrier écologique, les indicateurs de contrôle à renseigner lors des visites.
  • Repérer, baliser et mettre en défens des secteurs à enjeux situés au sein ou aux abords de la zone d’emprise.
  • Piloter et réaliser de campagnes de sauvegarde de flore et de faune dans le cadre d’autorisations administratives spécifiques.
  • Informer et sensibiliser l’ensemble des intervenants (maître d’ouvrage, conducteurs de travaux, chef de chantier, ouvriers) à la prise en compte des enjeux écologiques du site.
  • Réaliser un audit écologique des travaux consistant dans le contrôle du bon respect des balisages et autres mesures mises en œuvre.
  • Effectuer un bilan du respect des engagements après la fin des travaux.

PRÉCONISATIONS ET CONSEILS

Que vous soyez Collectivités,entreprises,associations,gestionnaires du territoire ,particuliers, bureaux d’études … Nous vous donnerons tous les conseils pour accompagner au mieux votre projet en fonction de l’évolution réglementaire du moment afin de respecter vos engagements auprès de l’État notamment.

Méthodologie :

  • Écoute attentive du porteur de projet.
  • Prise de connaissance du contexte, analyse de la situation ou de la demande.
  • Proposition d'actions ou de préconisations en fonction du contexte.
  • Le cas échéant : indication de cordonnées d'acteurs de gestion et de valorisation des milieux naturels parmi notre carnet d'adresse spécialisé.

INVENTAIRES NATURALISTES

Les inventaires écologiques visent à étudier la présence ou l’absence d’habitats naturels et d’espèces, présentant des enjeux locaux de conservation et/ou protégés au sein d’une zone d’étude.
Grâce à ces inventaires, il est possible de dresser le portrait écologique de la zone en caractérisant, in situ, les habitats naturels et leur état de conservation, en prospectant tous les compartiments biologiques et en déterminant les fonctionnalités écologiques du site. Il s’agit de réaliser un état initial de la zone en prévision, par exemple, de la réalisation d’études réglementaires.

Méthodologie :

  • Analyse bibliographique et cartographique : recherche sur de sites spécialisés comme SILENE, Faune-PACA, site de l'INPN mais aussi consultation de personnes-ressources permettant aux experts de préparer leur intervention et de cibler les espèces à rechercher.
  • Préparation des inventaires de terrain : choix des bons protocoles, préparation du matériel adapté.
  • Proposition d'actions ou de préconisations en fonction du contexte.
  • Réalisation des inventaires aux périodes optimales pour la détection des espèces. Les inventaires sont réalisés avec des outils embarqués et un géoréférencement précis. Chaque espèce à enjeu est cartographiée précisément au moyen de GPS ou de matériels techniques de terrain éprouvés. Lors de cette phase d’inventaires, l’expertise de terrain peut cibler les compartiments suivants : flore et habitats naturels, inventaires des zones humides, entomologie ou faune invertébrée (insectes, arachnides, myriapodes), batrachologie (amphibiens), herpétologie (reptiles), ornithologie (oiseaux), mammalogie (mammifères), malacologie (mollusques), ichtyofaune (poissons).
  • Pression d'observation suffisante et adaptée au contexte selon chaque groupe taxonomique étudié.

L’étude de chaque groupe nécessite la mise en place de protocoles spécifiques (sondages pédologiques, passages diurnes et nocturnes, contacts visuels et sonores, recherche minutieuse de traces, analyse des continuités écologiques, recherche d’individus directement dans leurs gîtes permanents ou temporaires, mesure de l’activité chiroptérologique…).

Les éventuelles espèces présentant un enjeu local de conservation font systématiquement l’objet d’une estimation du nombre d’individus (comptage, surface occupée) et de géoréférencement.

Des listes globales des espèces observées, incluant les éléments à enjeux, sont ensuite dressées par les experts ainsi que des cartographies bilan.

Les inventaires se déroulent généralement sur une période de 4 saisons. Au cours de cette période, Olivier tanga tient informé régulièrement le maître d’ouvrage des résultats de ses prospections naturalistes. Si des espèces protégées viennent à être découvertes, Olivier Tanga en informe le maître d’ouvrage le plus tôt possible.

 

COMMUNICATION MÉDIATION

Fort de son expérience de plus d’une dizaine d’années dans le domaine de la communication et dans l’éducation à l’environnement pour tous publics, Olivier Tanga a pu concrétiser une envie qu’il a depuis longtemps : celle de gérer et coordonner une équipe mais aussi de mettre en musique les programmes pédagogiques. Par ses expériences de coordinateur de divers projets, il a de nombreux outils : sentiers de découverte, cahiers ludiques, classeurs de ressources à destination des animateurs de centre de vacances, livrets pédagogiques, plaquettes, reportages photographiques, projets pédagogiques, ateliers de découverte, formation en environnement, etc. . Son goût du contact, de l’animation et du « face-à-face pédagogique » vers différents publics  est ancré en lui, fruit d’une expérience importante. Il est surtout animé d’une envie de former, de transmettre son savoir.

Organisé, réfléchi et rigoureux, il a également réalisé des documents variés. Par les différents supports qu’il a pu concevoir et à rédiger, il a développé des qualités rédactionnelles certaines.

Avec toutes ces compétences, il pourra mener votre projet de manière attrayante et efficace.

 

Méthodologie :

  • Contact avec le porteur de projet et définition de la mission.
  • Caractérisation des objectifs, de la cible et du contexte général.
  • Choix du média adapté à la demande du porteur de projet.
  • Proposition du programme ou de l'action envisagée et chiffrage.
  • Accord de principe, édition d'un devis.
  • Réalisation de la mission.